Redécouvrir ou découvrir des espèces adaptées

Certaines espèces fourragères sont bien connues pour offrir une meilleure résistance face à la sécheresse grâce à leurs caractéristiques d’enracinement. La luzerne et le dactyle en font partie. Pourraient-elles susciter un regain d’intérêt quand il s’agit de renouveler des prairies temporaires ? Les légumineuses fourragères font par ailleurs l’objet d’un soutien dans le cadre de la PAC 2023-2027. D’autres espèces moins connues pourraient-elles convenir ? Ces questions sont abordées ici.

campaign-3619447__340.jpg
dactyle.PNG
Le dactyle, une graminée supportant mieux la sécheresse que le ray-grass anglais ? 
La production fourragère des prairies. Quelles espèces traditionnelles pérennes les plus adaptées à la sécheresse ? 
Capt,sksksxtlkure.PNG
nfjbefkjba.PNG
Les Productions fourragères à faucher ou à pâturer. Faut-il se tourner vers de nouvelles espèces ?